Qui suis-je, qu’y puis-je, dans ce monde en litige ?

Posted on 8 novembre 2011

1


Jamais mieux servi que par soi-même !

 

 

Qui suis-je, qu’y puis-je, dans ce monde en litige ?

 

Depuis le temps que je me permets l’outrecuidance de vous soumettre mes billets d’humeurs, je crois que la moindre des politesses serait de me présenter, non pas pour faire ma promo (bien que…), mais contre tout risque de confusion quant à mes convictions.

Ainsi, en connaissance de cause, il vous sera désormais possible de m’accepter, que ce soit pour partager ou par simple curiosité, ou de faire passer à la trappe mes élucubrations qui n’ont d’autre prétention que celle d’une écoconscience universaliste.

En tout cas, aux milliers de personnes qui ont déjà lu mes livres ou qui m’ont rejoint sur Facebook, je dis : « merci d’exister ! »

Hors ma newsletter sporadique, mes articles sont le plus souvent publiés sur Agoravox, La Revue des ressources, Notre-planète.info, Terre sacrée…

À l’occasion du passage aux 7 milliards d’humains, mon point de vue dénataliste est pour la première fois sorti de la marge, grâce à des entretiens sur France-Soir, le magazine Métro (diffusion massive), RFI, France-Inter (infos), etc.

 

Qui suis-je ? En deux mots…

 

Contre le ronron environnemental et pour un écologisme décapant !

 

Activités de passion : naturaliste, entomologiste, écologue, écosophe, essayiste, polémiste.

Opinions religieuses : Anti-monothéiste, animiste, néo-panthéiste.

Opinions politiques : Libre-penseur, insoumis, écologiste radical, écorésistant.

Convictions : extralucide, universaliste, citoyen d’une Terre-patrie, anti-spéciste et biocentriste, anti-raciste, anti-sexiste, écoféministe, dénataliste, nietzschéen.

Opinions : anti-capitalisme et anti-socialisme industrialiste ; libération des peuples opprimés ; vénération et réhabilitation des peuples premiers.
Utopie : rendre la Terre à la Terre.

Écodidacte et électron libre de l’écologisme

J’ai construit très tôt ma vie autour de ma passion pour la Nature.

Après m’être initié à l’étude des insectes dès mon plus jeune âge dans la région francilienne, conseillé alors par le biologiste Jean Rostand, c’est dans les Alpes du Sud que je découvre dès 1965 mes premiers insectes nouveaux pour la science, que je commence à publier dans les revues savantes, pour devenir l’entomologiste atypique et free lance connu des milieux initiés. Mes premiers travaux fondés sur la taxinomie évolutive font débat. Je me consacre d’abord à l’étude des coléoptères Carabidae, surnommé ainsi “Monsieur Carabes” dans les années 1970. Je m’installe en Andalousie en 1985 et me tourne, en homme de terrain invétéré, vers l’étude des papillons. Je passe toute l’Espagne au peigne-fin de la science entomologique. C’est le début des grandes agressions anthropiques à l’égard de la nature et je m’emploie à utiliser le caractère bio-indicateur des papillons pour une veille soucieuse et une défense que je voudrais sans faille des habitats, de plus en plus malmenés par la pression humaine. Écologue autodidacte devenu écologiste par la force des choses, je commence un véritable combat et entre dans l’écologisme actif. Je prospecte alors le Maroc, durant plus de quinze ans, parcours plus d’un million de kilomètres de routes et de pistes du Rif au Sahara, dresse une cartographie entomologique ainsi qu’une banque de données très conséquente et documentée des écosystèmes de ce pays. Je tente par le biais des médias de participer à l’écologisation du Maroc qui, démographie et développement aidant, atteste un grave déclin de son riche biopatrimoine. Je donne notamment de la voix pour la sauvegarde de la forêt de cèdres et contre le surpâturage. Initiateur et co-fondateur de La Maison de l’Écologie et des Écosystèmes du Maroc.

Persuadé que l’homme moderne va à sa perte en agressant outre-mesure la biosphère, je me fais essayiste, j’écris, je publie et communique, notamment sur la toile. Mes premiers livres font polémiques parce que, écologiste radical dans l’esprit de Hans Jonas, Arne Naess et James Lovelock, je m’en prends au monothéisme régnant et à l’anthropocentrisme insolent que j’estime coupables du manque de respect à l’endroit des paysages et des espèces. Ma théorie est qu’en détruisant son milieu, l’humain pratique une politique de la terre brûlée qui va le conduire à un véritable autogénocide.

Ma pensée écosophique est pétrie des messages de maîtres d’horizons disparates comme : Alexander von Humboldt, Jean-Henri Fabre, Henry de Monfreid, Théodore Monod, Claude Lévi-Strauss, René Dumont, Jacques-Yves Cousteau, Paul-Émile Victor, Haroun Tazieff, Jean Malaurie, Albert Jacquard, Hubert Reeves, Joël de Rosnay…

Je n’aurais pu supporter le difficile et l’inutile du transit terrestre sans le soutien d’âme du poète hurleur Léo Ferré.

Mes livres d’écosophie : “2050, Sauve qui peut la Terre” et “Faire des enfants tue”, sont sortis en 2007 et 2008, publiés par les Éditions du Temps. Le dernier cité, qui est un éloge de la dénatalité afin de soulager la planète d’une surpopulation que j’évalue comme indésirable, fait scandale en raison de la violence de son ton pamphlétaire. Une nouvelle édition très augmentée et actualisée est sortie en 2011 chez LME, sous le titre de “Faire des enfants tue… la planète”. Ont aussi été publiés en 2009 aux Éditions L’Harmattan : “Nous, peuple dernier. Survivre sera bientôt un luxe” et en 2010 aux Presses du Midi : “Dictature verte”, une feuille de route pour gérer, respecter et sauver ce qui reste, parce que la Nature a toujours raison. Je n’en poursuis pas moins mes recherches et mes publications éco-entomologiques.

 

Les amis de mes amis sont sur Facebook : https://www.facebook.com/micheltarrier
Indignez-vous en écorésistant : http://www.facebook.com/groups/ecoresistance/
Lire mes livres : http://www.facebook.com/pages/Lire-Michel-Tarrier/172019106171985

Me lire sur Agoravox (40 derniers billets) : http://www.agoravox.fr/auteur/michel-tarrier-73943

Lire mes écogitations sur La Revue des ressources : http://www.larevuedesressources.org/spip.php?rubrique115

7 milliards, DÉJÀ ? : http://www.h2o.net/magazine/enjeux-alternatives/7-milliards.htm

Casse-têtes : http://www.youtube.com/watch?v=iUqIG3vjr9M

Mon jardin secret : www.tarrier.org.es

Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Tarrier

Posted in: M.Tarrier