Demandez le programme avant vie impossible!

Posted on 8 septembre 2011

0


Demandez le programme avant vie impossible!

«Si vous nous empêchez de rêver, nous vous empêcherons de dormir!»

Les Indignés, Puerta del Sol, Madrid, Mai 2011.

«Une utopie est une réalité en puissance»

Édouard Herriot

Si vous croyez que l’on va continuer à faire n’importe quoi sur cette pauvre planète à bout de souffle, c’est que vous êtes immensément naïf ou gravement capitaliste!

Et si l’on remplaçait l’actuelle dictature du fric et du rapport de force démocratique qui nous conduit à l’effondrement par une dictature verte dont le cahier des charges serait le respect de la planète et du Vivant dans un souci de pérenniser la vie sur Terre. On l’appellerait Écocratie.

Qui pourrait sous empêcher de faire un rêve raisonnable, d’avoir des songes lucides?

Nous y sommes, comme si le rêve était devenu réalité:

Dictature verte instaure donc une bienveillante écocratie.

Dictature verte fonde le seul et unique ministère d’intérêt majeur: un ministère du Futur.

Dictature verte entend remettre la Nature au cœur de l’homme et de la planète.

Dictature verte donne des droits à la Terre et aux autres espèces. La notion environnementaliste, strictement anthropocentriste, est remplacée par celle écocentriste et sans esprit spéciste.

Dictature verte est un projet sociétal qui vise à restreindre les abus d’usages d’intérêts égoïstes au profit d’une planète plus durable et plus accueillante pour tous les hommes et toutes les espèces compagnes.

Dictature verte applique une politique dénataliste en veillant à pénaliser toute naissance au-delà d’un enfant.

En mettant un terme à la suprématie de l’homme, la dignité animale devient une priorité de Dictature verte pour une planète partagée.

Dictature verte interdit les cultures néfastes à l’équilibre des écosystèmes.

Dictature verte prohibe l’agriculture militarisée et déclare illégal le recours aux intrants chimiques quels qu’ils soient.

Les monocultures productivistes dégradant les valeurs biologiques des sols sont abandonnées au profit d’un retour paysan à la terre et d’une restauration des cultures vivrières et durables.

Dictature verte interdit l’existence de tout jardin qui ne soit ni à vocation sauvage à l’intention de la biodiversité, ni à vocation potagère biologique à l’intention de l’alimentation.

Dictature verte met un terme aux jardins ornementaux maniaco-dépressifs et à la propagation de plantes allochtones.

Dictature verte incite tout un chacun à cultiver son potager, y compris les citadins par des cultures en pleine cour, sur balcons, en serres d’appartement ou dans les espaces verts publics.

Un quota de terres, notamment forestières, est maintenu en réserve de vie sauvage, selon un taux de dix à cent fois plus élevé qu’il ne l’est actuellement.

Lucide de la prochaine date d’épuisement des combustibles fossiles, Dictature verte donne un coup d’arrêt à la pétro-addiction, quelles qu’en soient les conséquences économiques. Des mesures draconiennes de démotorisation mettent fin à nos habitudes pétrolivores.

Dictature verte surtaxe le béton et l’asphalte.

Dictature verte opte pour une fiscalité éthique et morale, récompensant les agissements vertueux et sanctionnant les comportements écologiquement crasseux.

Dictature verte déclare comme biens publics les aliments de base, ainsi libres de toute imposition et spéculation.

Dictature verte prohibe les activités de grande débauche énergétique ou génératrices de pollutions, ainsi que les secteurs frivoles.

Dictature vert n’autorise pas le tourisme irresponsable.

La notion de propriété foncière, notamment immobilière, est soumise à la nécessité d’occupation.

Dictature verte abolit l’existence officielle des grandes religions monothéistes et créationnistes dont les incommensurables méfaits sur l’homme et la planète sont amplement documentés. Seules les croyances individuelles sont respectées, tout système dogmatique et sectaire visant à les fédérer étant condamnés.

Dictature verte met tout en œuvre pour la tenue d’un Nuremberg de l’écologie et la mise hors d’état de nuire des agresseurs de la biosphère.

Cette liste est bien loin d’être exhaustive, je vous suggère de la compléter!

Demandez le programme!

Ecoterrorisme? Dictature verte? Ecocratie? – entre dilemme et chance historique.

http://www.larevuedesressources.org/spip.php?article1704

Lisez le programme!

Dictature verte. Michel Tarrier, 300 pages, Les Presses du Midi

http://www.amazon.fr/Dictature-verte-Tarrier-Michel/dp/2812701404

Michel Tarrier

Écologiste urgentiste

Advertisements