– Des pétrodollars vus du ciel

Posted on 21 juin 2011

0


DES PÉTRODOLLARS VUS DU CIEL

YANN ARTISTE-BERTRAND ET LA COUPE DU MONDE AU QUATAR

UNE INTERVIEW (PRESQUE) IMAGINAIRE

En 2022, les trente-deux meilleures équipes nationales qualifiées pour la Coupe du Monde se mesureront au Qatar. Comme tous les Émirats, c´est un pays douteux en matière de respect écologique alors qu´il aurait amplement les moyens de se montrer exemplaire. Pour comble du cynisme, on apprend que le Français numéro un de la bonne parole planétaire et ambassadeur mondial de l´image écologique s´associe à un évènement pharaonique où football rime avec business. Contacté par un reporter du nouveau journal «Le Ballon rond durable», le documentariste inspiré et écologiste héliporté Yann Artiste-Bertrand a bien voulu donner un sens à son très émouvant double geste en faveur du foot et du Qatar.

Question du Ballon rond durable :

Pourquoi avez-vous donné de la voix écolo pour soutenir la candidature qatarie comme pays organisateur de la Coupe du Monde de football en 2022 et qu´allez vous donc faire dans cette galère où il est plus que probable que les thématiques environnementales auront peine à exister?

Dans cette contrée où le vocable décroissance prête à rire, le développement durable que vous prônez n´est encore qu´une goutte d´eau dans un océan de brut.

Réponse de Yann Artiste-Bertrand:

Je vous rappelle que les Émirats sont partie intégrantes de mes sources d´inspiration et que dès 2004 je photoshopais déjà avec grandiloquence les plateformes pétrolières qataries. Un modèle du genre durable.

Si je soutiens maintenant le Qatar, c´est pour deux raisons qui vous sembleront équivoques mais qui procèdent de ma logique personnelle.

D´abord parce que c´est la première fois qu´un événement sportif mondial se donne pour objectif la neutralité carbone, ensuite parce que le Qatar estle pays qui a aujourd´hui la plus forte empreinte écologique par habitant du monde.

On peut être un écologiste lucide en procédant par l´absurde. Regardez, j´arrive de Cancun qui a été choisi alors que cette ville et sa région sont excessivement polluées, complètement recouvertes d´un véritable poubellien supérieur. Et avant, où discutions-nous de biodiversité? Eh bien dans l´enfer d´une mégapole japonaise surpeuplée de plus de deux millions d´habitants, avec 6’873 personnes par km2et qui n´est rien d´autre que le siège de Toyota!

Vous voyez, nous ne craignons rien, et moi je ne suis pas timoré. Sinon, je n´aurai pas ainsi réussi à porter si haut et si fort mon message pour les hypothétiques générations futures.

BRD:

Comment pensez-vous concilier votre image durable avec celle d´un évènement si écologiquement incorrect?

YAB:

Tout simplement parce que le Qatar a pour ambition d´amortir ingénieusement l´impact de cette manifestation.

BRD:

Et par quels miracles?

YAB:

La prodigieuse énergie utilisée proviendra d´une quantité incommensurable de panneaux photovoltaïques dont la fabrication avec des matériaux non polluants tient du miracle. La Coupe aura lieu en juin et vu que les températures estivales atteignent les cinquante degrés Celsius dans le Golfe Persique, les stades et les terrains d´entraînement seront tous climatisés pour maintenir les moyennes à une vingtaine de degrés ! Du foot dans l´atmosphère artificielle de bulles réfrigérées, c´est chose possible grâce au miracle de l´énergie solaire, tour de force du développement durable!

Les stades ont été conçus pour être démontables et seront réinstallés dans des pays en voie de développement ne bénéficiant par encore de tels équipements sportifs. Cette idée me plait beaucoup parce que les pays du Sud ont davantage besoin de sport collectif que d´initiatives écologiques, et que ma Fondation assurera le suivi. C´est encore un miracle.

Les voyages en avion effectués par les spectateurs venus au Qatar seront compensés carbone, comme désormais tout le trafic aérien. La compensation carbone permet désormais de faire tout et n´importe quoi puisque d´un autre côté on prétend compenser ce que l´on émet sans vraiment s´interroger sur notre attitude et notre comportement. Du genre je peux polluer puisque je paye. Loin de toute manipulation, cela tient du miracle, n´est-il pas vrai?

Voyez-vous, pour toutes ces raisons, pour ce qui concerne mon alliance avec le Qatar, il n´y avait pas loin de la Coupe aux lèvres.

BRD:

C´est fort de café équitable!

YAB:

Je ne vous le fais pas dire!

BRD:

Ne pensez-vous pas que l´acoquinement avec des princes de l´or noir soit plus du green business qu´une croisade écologiste?

YAB:

Sachez d´abord que je suis un homme blindé. Je suis entré en hélicologie durable comme on entre en religion.

Je suis aussi un écocitoyen d´une Terre-patrie (NDLR: l´artiste mystique et moustachu lève un instant la tête et invoque alors le ciel) qui voit loin et pour m´en donner les moyens j´agis comme un realpoliticien. Mes productions et leur diffusion phénoménale sont rendues possibles par la collaboration avec des mécènes et des ploutocrates, je n´ai donc aucun problème pour monter d´un cran et fréquenter des gens infréquentables.

BRD:

Connaissez-vous la différence entre collaborateur et collabo?

YAB:

Pour ma part, je ne connais que le lobbying caritatif parce que je suis un idéaliste qui voit le monde d´en haut.

En l’occurrence, j´ai seulement voulu me joindre aux précieux renforts d´autres amis écolos de la première heure, tel Zinedine Zidane (NDLR: lequel aurait selon nos confrères australiens du Herald Tribunetouché quinze millions de dollars) et Josep Guardiola, l´entraîneur du FC Barcelone, auquella Fondation du Qatar vient de s´engager à verser annuellement 33 millions d´euros pour être le maillot jaune du club.

Au Quatar tout s´achète et les émiratis achètent tout. Mais rassurez-vous, moi je ne suis pas à vendre, je ne suis pas leur maillot vert car je ne mange pas de ce pain là.

BRD:

Une rumeur prétend justement que des investisseurs qataris avaient injecté des fonds dans votre film Home?

YAB:

Exact! Les pauvres dix millions d´euros débloqués par François-Henri Pinault étaient bien insuffisants pour couvrir la réalisation d´une superproduction qui avait l´envergure d´une allégorie de la beauté terrestre, avec des séquences tournées dans plus de cinquante pays, dont certains émirats. Un renvoi d´ascenseur était donc de mise auprès de ces nobles bâilleurs de fonds. C´est à l´aide de la Fondation du Qatar et d´Al Jazira que je dois la traduction de Home en arabe et sa diffusion dans tous les Pays du Golfe, permettant ainsi qu´il soit vu au total par 400 millions de personnes dans le monde.

Mais pour revenir à mon soutien pour le Qatar, il est volontariste, je n´ai pas touché un traître sou. Tout comme mon film Home pour lequel j´ai travaillé pendant trois ans sans percevoir aucune rémunération. Et vous vous figurez peut-être que je gagne quelque chose en exposant mes images au Louvre et dans tous les lieux publics?Pétri par la passion d´une vocation tardive, l´argent ne m´intéresse pas. Je suis un homme rustique, tout-terrain.

BRD

Les émirs sont aussi de grands chasseurs et exterminateurs de la faune des steppes désertiques (gazelles, outardes) Cela ne vous pose-t-il pas problème?

YAB:

Pas plus que l´incarcération du Prix Nobel ne pose problème à notre Président quand il s´agit de vendre des EPR aux Chinois. Je ne suis pas un complexé. Et puis vous avez devant vous un artiste héliporté qui se tamponne pas mal de ce qu´on dit de lui dans les chaumières. Du temps des Borgia j´aurais tout autant su bénéficier de leurs faveurs. C´est avec les clients de Monsanto qu´il faut soutenir l´agriculture bio, c´est avec les utilisateurs du Cruiser qu´il faut sauver les abeilles. Le jour où je serai végétarien tous mes amis seront bouchers-charcutiers. Le jour où je serai dénataliste, je photographierai des familles nombreuses. Ce qui compte, c´est de sensibiliser, même si le prix à payer peut sembler paradoxal. Vous me suivez?

BRD:

Non, pas trop, mais cela demande de la hauteur et moi je préfère la Terre vue du sol.

YAB:

Donc, vous n´avez rien compris.

BRD:

Il semblerait que pour couvrir cet évènement et pouvoir vous impliquer dans tous les grands combats d´aujourd´hui, vous ouvriez des franchises à géométrie variable et qu´en l´occurrence pour les émirats vous ayez changé le nom de votre fondation de bienfaisance environnementale Goodplanet?

YAB:

Oui, mais c´est juste un réajustement circonstanciel, conjoncturel et confessionnel. Je suis un athée pratiquant et depuis toujours converti au darwinisme. Mais quand on veut s´impliquer dans des pays où la religion et l´état ne font qu´un, il faut s´intégrer. Au Qatar, ma fondation a donc pris le nom de Godplanet. Je n´ai fait que retirer un O! Ici, vous comprenez, c´est dieu seul qui compense carbone.

BRD:

Je vois. Et pensez-vous un jour photographier du ciel le pèlerinage à la Mecque, lui aussi monumental émetteur de CO2?

YAB:

Les autorisations ont été déposées auprès des autorités religieuses. Quand on est pétrodollarisé jusqu´à l´os, en Islam tout devient possible.

BRD:

Ne pensez-vous pas que votre «courageuse» adhésion à la CM 2022 soit mal comprise par 6 milliard d´autres et ne vous porte finalement préjudice?

YAB:

Bien au contraire, une Coupe du Monde est suivie par une audience cumulée télévisuelle de plus de 25 milliards de téléspectateurs et ma présence, même subliminale, répercutera sur la notoriété de mon action et permettra de mentaliser encore et encore.

Vous semblez ignorer que vous ne parlez pas seulement à l´ex-photographe du Salon de l´agriculture et des animaux de batterie, mais aussi à un ancien reporter féru de rallyes et ayant couvert rien moins que dix Paris-Dakar. Quoi de plus respectueux des paysages, du Vivant et des hommes que l´agriculture productiviste, les rallyes et le foot?

Et puis vous savez, je suis le scout du bilan carbone et j´emmerde les 6 milliard d´autres!

BRD:

Pensez-vous au prix Nobel le matin quand vous vous rasez?

YAB:

J´y pense et puis j´oublie. Bien qu´il n´existe pas de Nobel du Photoshop, j´y pense surtout depuis qu´Al Gore a reçu celui de la Paix. Pourtant, vous savez, lui aussi n´est pas un enfant de coeur et sait faire payer hors de prix la moindre de ses interventions publiques. Faut bien faire tourner la boutique!

BRD:

Pour en revenir au futur qui est le thème duettiste de l´écologie, ne pensez-vous pas que d´ici à 2022 certains aspects du Monde auront négativement évolué, que la vie humaine sera devenue invivable, du moins selon le message probabiliste que vous divulguez avec insistance? D´ailleurs, en 2022, vous et moi nous ne serons peut-être plus là!

YAB:

Vous semblez ignorer deux choses. La première est l´avènement de la possibilité d´exploiter les gaz de schistes, lesquels vont nous permettre de poursuivre notre course énergétique et de faire le plein de mon futur hélicoptère à gaz non conventionnel. La seconde est que j´ai présenté la candidature de Goodplanet/Godplanet pour la compensation carbone des émissions infernales qui résulteront de l´utilisation de ces gaz de schistes. Alors les émissions, à d´autres!

BRD:

D´accord, mais cette survie consumériste se fera au prix d´une pollution et d´une destruction phénoménale de notre milieu.

YAB:

No problem pour moi ou ma famille, nous habiterons dans un bunker que mes amis du Qatar sont en train de me construire. Ici comme à Dubaï ou chez tous les Arabes enrichis, vous le savez, on fait dans l´habitat écologique durable et homotypique, tout en osmose avec l´écosystème. Vous connaissez la Tour Aspire de 318 mètres de haut ? Une sorte de yourte, rien de plus conforme au respect du paysage et aux exigences de la durabilité,non?

BRD:

C´est quoi un éco-tartuffe?

YAB:

En guise de réponse, notre invité s´en est allé en fredonnant cette chanson de Dutronc: «Toute ma vie, j’ai rêvé /D’être une hôtesse de l’air. /Toute ma vie, j’ai rêvé /De voir le bas d’en haut. /Tout ma vie, j’ai rêvé /D’avoir des talons hauts. /Toute ma vie, j’ai rêvé /D’avoir, d’avoir /Les fesses en l’air./Loiloilo, loiloilo, loiloilolo lo /Loilololololo, loloiloiloilo /Loiloiloilo /Loiloiloilololo, loilololo…»

YAB au pays des merveilles:

http://www.dailymotion.com/video/xfmpd0_coupe-du-monde-2022-candidature-du-qatar-sur-info-stades-fr_sport

YAB a toujours aimé le Qatar:

http://leqatar.free.fr/Qatar/QatarArthus.html

Signez Zéro sur dix pour YAB:

http://zerosurdix.net/?chemin=accueil


Michel Tarrier

Écologue, écosophe

http://www.amazon.fr/Dictature-verte-Tarrier-Michel/dp/2812701404

http://www.amazon.fr/Nous-Peuple-dernier-Survivre-bient%C3%B4t/dp/2296105629/

http://fr-fr.facebook.com/profile.php?id=100000511504781

http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Tarrier

 

Publié le 17 décembre 2010