– Peuple dernier : puisqu’il n’en reste qu’un, nous serons celui-là.

Posted on 6 mai 2011

0


Attention, ce livre n’est pas un guide de survie pour après 2050, mais un essai écosophique sur notre grand hold-up planétaire !

Une offre amicale à propos de mon avant-dernier…

Et d’abord pardon d’importuner mes lectrices et mes lecteurs qui l’avaient acquis dès sa  parution, et bonne lecture à celles et à ceux qui viennent de l’acheter.

PUISQU’IL N’EN RESTE QU’UN, NOUS SERONS CELUI-LÀ !

NOUS, PEUPLE DERNIER

Survivre sera bientôt un luxe

– L’Harmattan, quel éditeur culte !

– 448 pages, mais c’est la bible de l’écologisme, avec même un historique exhaustif du mouvement qui prouve bien qu’il est plus de gauche que de droite !

– « Peuple dernier », nous qui prenons, et qui prenons tout, par opposition aux peuples premiers, ceux qui vivaient en phase avec la Nature, qui laissaient et auxquels nous avons dénié le droit de vivre dignement… : en voilà un titre judicieux, et justement péjoratif et désespérant  pour nous, les irrespectueux.

Un livre qui n’aurait pas dû paraître…, tant est grande la difficulté d’être publié quand on s’en prend sans détours aux racines du mal et que l’on ose la thèse d’un syndrome de la civilisation occidentale, qu’elle soit capitaliste ou socialiste industrialiste.

Les idées que je professe, pour être de vraies vérités qui semblent déranger l’écologiquement correct, sont cinglantes, se heurtent aux tabous d’un obscurantisme (in)-digne de notre actuel Moyen Âge, et n’ont donc pas l’heur de plaire au commun des médias et des mortels. Tant mieux !

Je dois donc me montrer humble et besogneux, et accompagner chaque parution par un travail de communication de proche en proche, un réel porte-à-porte en ligne. Ce qui n’est d’ailleurs pas désagréable puisque nous partageons entre ami(e)s.

Ce livre, je l’ai tout de même écrit pour vous…!

Alors, si vous souhaitez le lire et que vous préfériez l’acquérir avec la dédicace autographiée du compagnon de route que j’espère être, vous pouvez me le commander directement en suivant les instructions ci-dessous.

Prix préférentiel de 30€ (au lieu de 39,50€), port gratuit !

Si vous souhaitez l’offrir à certain(e)s de vos ami(e)s pour les écologiser sans concession, j’ai la possibilité de vous le proposer à 25€ pièce pour un minimum de 4 exemplaires (soit 100€ l’ensemble, port gratis).

Pour éviter les complications et les frais postaux résultant de ma résidence en Espagne, voici la marche à suivre :

Établir un chèque à l’ordre de ma fille Mélanie qui vit en France et lui adresser à cette adresse : 16, Villa Compoint, 75017 Paris.

Le livre vous sera immédiatement expédié par ses soins.

N’oubliez pas de m’en informer par un message en me donnant vos coordonnées !

La page du livre:

http://perso.wanadoo.es/tarrieri/NousPeupleDernier/Ecologue-philosophe.html

Le sommaire, consultable ci-dessous… prouve bien qu’il s’agit d’un monumental travail sur la cause, riche en données et en… conviction ! Profitez-en, il y a tellement de faux-livres qui se vendent comme des petits pains. Soyez de ceux qui ne se laissent pas aller à la désinformation ordinaire !

Aussi vendu par toutes les librairies en ligne, comme Amazon :

http://www.amazon.fr/Nous-Peuple-dernier-Survivre-bient%C3%B4t/dp/2296105629

NOUS, PEUPLE DERNIER

Survivre sera bientôt un luxe

Michel Tarrier, Éditions L’Harmattan, 448 pages

ISBN 978-2-296-10562-1

Sommaire détaillé

PROLOGUE

Qui parle de fin « du » monde ?

Notre Terre en déliquescence

« En vérité, en vérité, je vous le dis… »

La crise, et quelle crise !

Survivre sera bientôt un luxe

Il n’y en aura pas pour tout le monde !

La cécité écologique

La surpopulation est un crime contre l’humanité

TRANSIT TERRESTRE

Quand l’homme vint de la terre

Flash-back sur la grande odyssée

Quand l’homme sage n’est qu’une espèce

Cro-Magnon l’écolo

Quand l’homme sage reste sage

Les peuples racines

Effroyables colons

« Peut-être somme-nous frères ? »

Quand l’animal humain s’interroge

« Esprit, es-tu là ? »

Manipulation et captation des âmes

Laisser la question sans réponse

Roi de la Création, l’homme contre-nature

Le second jardin

Le bricolage du monothéisme

Ce onzième commandement

La « mauvaise » foi

La femme n’est pas l’avenir de l’homme pieux

Vos ancêtres les Gaulois

Le racisme au grand jour des Lumières / Anthologie de la pensée raciste du Pays France / La pensée raciste et eugéniste dans les sciences, les lettres, la théologie… / La pensée raciste de ceux qui ne le sont pas

L’idée de progrès

Les Lumières, ou la raison aveuglée

L’ère industrielle : l’apogée de la contre-nature

Quand l’homme sait qu’il épuise la Terre : l’écologisme du zéro à l’infini

L’examen de Minuit

La haie des lamentations

Remembrement et déshéritement /Les lamentations de Jérémie

Les germes de l’écologisme, le temps des inspirateurs

Le temps des pionniers

Les sixties de la pensée verte

Naissance de l’écoconscience

Des accords / Des hommes

Devoir de mémoire

La chanson verte

L’écologie comme science

L’écologisme comme idéologie

L’amalgame : l’écologie et l’écologisme ne font plus qu’un

L’écologie devient farce électorale

Joli Grenelle, ou la France mytho

La fratrie écolo

Le biocentrisme / L’écologie radicale / L’écosophie / L’écoféminisme

Le maelström du Vivant

Pièces à conviction du grand hold-up planétaire

Côtes d’alerte : tous les signaux sont au rouge

Une tempête de sable souffle sur le dernier Millénaire

Le délitement des écosystèmes

Généralités / Forêts pluviales / Forêts tempérées / Méditerranée / Montagnes / Zones arides / Fleuves, grands lacs et mers intérieures / Îles et archipels / Les pôles.

Le grand laminoir génétique : crimes contre les espèces

Généralités / Planète alien : les espèces clandestines / Une flore chancelante / Le corail au rayon des souvenirs / La Saint-Barthélemy des mammifères / Les oiseaux laissent des plumes / Reptiles et amphibiens : pour en finir avec les mal aimés / Bientôt « plus rien qui pique » / Les abeilles malades de l’homme / Une Terre sans intestins / Vers des déserts sous-marins.

Nos amies les « bêtes »

« Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » / Aux sources du végétarisme : convertissez-vous ! / « Adieu veau, vache, cochon, couvée… » / Du gavage pour nos réveillons / Le cri du poisson / Des animaux pour notre distraction / La plus belle conquête de l’homme / La tauromachie : une barbarie festive / De la fourrure pour notre volupté / Des vieux démons qui ont la dent dure / Le plaisir de la cruauté : supplices et raffinements / Pour notre avenir et notre santé : les expérimentations

Morts au champ du déshonneur

Le déclin de l’humanité

Premiers signes d’un Moyen-âge moderne

En guise de bénéfices

Le lapinisme humain / Les ventres vides / Disparités et « misère » des plus riches / Pauvreté et maltraitance / La crise de l’eau / Les maladies environnementales Cancers, sida, prion et ce qui nous attend… / Changer d’air… / Sang de plomb / Il est mort le soleil / Ils ont troué la couche d’ozone / Leurs marées noires / Leurs marées vertes

Que la peste soit des pesticides !

Chimique et cynique

Manger de la merde est un acte citoyen

Un contre-exemple : l’Espagne, mauvais élève exemplaire

Ratatouille mortelle / Des fraises si belles qu’on en mangerait ! / Tous les chemins de Compostelle mènent aux OGM

Bonjour les cobayes !

Et sus à l’indésirable coquelicot !

« Faire pousser » du pétrole

Comment avancer pour mieux reculer / Une échappatoire / Et l’hydrogène ? / Le charbon vert en guise de bois de chauffe

Le temps des pénuries

Quand nous ne mangerons plus de pétrole, nous ne mangerons plus rien !

La guerre des nuages

Les éoliennes n’ont plus le vent en poupe

Tchernobyl mon amour

Vive le nucléaire ?

La Terre étouffe, le bateau « ivre » prend l’eau…

ÉCOGITATIONS

L’idée de Nature

Est-il dans la nature des choses de détruire la Nature ? / La Nature revue et corrigée / Le recours aux forêts / Vitaliste en vert et contre tout ! / Comble du ridicule monothéiste, le scoutisme et sa drôle d’idée de Nature… / La douche écossaise

J’y pense et puis j’oublie…

Bonnet d’âne et autres têtes de mules

Nous, animaux

Les indicibles

Le hara-kiri collectif  / L’anarchisme vert / La dictature verte qui nous pend au nez

La Terre-patrie : mondialisme, mondialisation et droit d’ingérence écologique

Il est urgent de balayer devant sa planète, et plus devant sa porte…

Publié le 11 octobre 2010