– la vacuité écoconsciente

Posted on 10 avril 2011

1


Petit rappel de mon crédo :

TOUT PACTE ÉCOLOGIQUE DOIT SOUS-TENDRE UN PACTE DÉNATALISTE.

Encore une fois, dans l’article au lien ci-dessous, le dénatalisme n’est traité que du point de vue nombriliste.

Le gosse dérange…, telle est la piètre philosophie du concept.

Mon propos n’a rien à voir avec l’odeur des couches, ni une haine de l’enfant. Tout au contraire !

Toujours rien à propos d’une planète trop pleine, aucun rejet à l’endroit d’une société qui déçoit, etc.

On accepte d’abattre le tabou de la femme nullipare mais, tour de passe-passe, c’est le point de vue égoïste, simplet et existentiel qui prend le pas sur celui principiel et légitime.

Ce genre d’analyse ne sert en rien la cause, et ne sert à rien en général. On n’a pas attendu 2010 pour clamer que la femme “évoluée” peut s’opposer au désir lapiniste de son impérieux reproducteur de mec. En notant le paradoxe ordinaire que l’évolution de l’Être humain induit l’involution du groupe, c’est l’affranchissement aux dépens des tropismes et des traditions dogmatiques.

Ce maquillage de la cause antinataliste n’est peut-être pas innocent…

Après tout, il y a un choix politique de lénifier le débat, de l’engluer dans la futilité, dans la frivolité pour en désamorcer l’essence plutôt “grave”…

Notre société cherche toujours à édulcorer quand il s’agit de communiquer , de divulguer : Ici la société des hommes, des autistes parlent aux autistes…

L’article :

http://www.libertepolitique.com/famille-et-mariage/6135-les-femmes-devant-le-declin-demographique

 

Publié le 3 juillet 2010
_____________________________________________________________
Michel R. TARRIER
Écologue, écosophe
Apartado 15553, E-29080 Malaga
tarrieri@wanadoo.estarrierster@gmail.com