– mon dernier billet sur planète-attitude

Posted on 1 mars 2011

0


CALMONS LE JEU !

Ceci est un petit billet d’adieu, je reprends les chemins de traverse.
Que la paix revienne sur Planète Attitude.
Après tout, les eaux dormantes et stagnantes correspondent aussi à un écosystème.

« Je sais, on fait ce qu’on peut, mais il y a la manière. » Jacques Brel

Suite à cela :
http://www.planete-attitude.fr/profiles/blogs/le-manege-desenchante

Incantation au nom du principe de précaution
Décideurs du destin de cette communauté, vous allez lire les lignes d’un type meurtri, ne le prenez pas à mal.
J’ai décidé de m’éclipser pour ne pas « nuire » à votre action.
Au nom de mes quelque 2000 ami(e)s, je vous supplie de ne pas utiliser votre souris pour flinguer vindicativement 348 billets, des centaines de discussions lancées, 489 vidéos et autres contributions qui sont miennes. Merci !

De mêler l’antispécisme, l’anti-chasse, l’antivivisection, le militantisme végétarien ou végétalien, l’antisexisme, l’antireligieux, la dénatalité, voire même l’opposition aux agrocarburants (*) ;
Et globalement pas mal de tics anticapitalistes, de se méfier grandement de l’économie verte, de déclarer oxymore le développement durable, de dénoncer l’environnementalisme comme de l’ordre anthropocentriste et de suggérer davantage de biocentrisme ;
Ça fait brouillon, ça fait gauchiste, ça fait anar, ça ferait même terroriste (Alf & Elf sont sous surveillance…), et ça pourrait induire un grave divorce avec l’apologie élyséenne.
Le karcher de la morale conformiste n’est pas loin.
À l’écologisme bcbg, cela n’a pas l’heur de plaire

Triez « leurs » déchets, faites retentir vos portables, c’est la révolution passive pour sauver le climat et ce qu’il reste de la planète des fous.
La dissidence, c’est ici seulement succomber à l’autocritique.
Mais finalement, suis-je peut-être « en vert » et contre tout ? Môa, entomolautiste ?
Si Greenpeace était VRAIMENT des nôtres, ils seraient excommuniés :
http://www.youtube.com/watch?v=zCN4Elm4Y4s

Qu’un mec désagréable puisse fédérer autant de membres « désagréables », battre les records de lectures de certains de ses billets et de ses vidéos (plus de 1000 parfois !), c’est franchement inacceptable.

J’ai toujours été reconnaissant vis-à-vis du WWF pour l’hospitalité offerte.
Je n’ai jamais été pris la main dans le sac du moindre anti-lobbying.
Je conserve mon amitié pour Serge Orru.
Mais j’ignorais qu’il s’agissait d’un mouvement souffrant de sectarisme, bien que j’étais au fait de dérives dénoncées que je prenais pour des rumeurs, bien que je reconnaissais quand même le lourd passé de certains fondateurs du World Wildlife Fund. Pour être libre-penseur, je ne suis ni formaliste, ni moraliste.
J’ai accepté que l’on expurge mes textes, j’ai accepté des remontrances dignes de l’école maternelle à l’endroit de mes « excès » (tu rigoles… !), j’ai serré les poings en sachant bien des compromis, faisant le jeu communautaire de règle.
J’ai même compris que promouvoir la décroissance démographique pouvait contradictoirement déranger le promoteur de « l’empreinte écologique » qui ne s’est jamais remis de proposer la fumeuse idée d’une fameuse année sans naissances.
Mais que suite aux incartades d’un islamiste infiltré et à la crainte juridico-pantoufle d’un bon ami ayant brandi l’ombre de la Licra pour mettre de l’ordre policier (un peu comme dans les rues de Copenhague), je n’ai pas compris que l’on nous flingue ex-abrupto un groupe où 300 membres planchaient sur le souci planétaire de dénatalité, comme ça, sans prévenir, tout en spoliant plus d’une année de textes et de données dont nous avions le sceau intellectuel.
Pour de la participation spontané, c’est vraiment interactif.
Je viens ainsi d’apprendre le sens reformaté du mot « communauté ».
« On ne nous apprend pas à se méfier de tout. » Encore Brel, qui dérangea la sainte bourgeoisie avant d’être inscrit dans les manuels scolaires.
Un peu comme ce Val passé du rang iconoclaste des amis du professeur Choron à celui de garde-chiourme du sarkozysme.
Tiens, à propos, bravo pour la résilience de France-Inter à supporter Stéphane Guillon crachant quotidiennement dans la soupe.
J’ai bien failli être le mini Guillon du WWF. Raté.
Les moins juvéniles se souviendront du dernier jour de Michel Polac et de son Droit de réponse, où Plantu fit le dessin fatal qui fit rappeler à l’ordre hospitalier du propriétaire et bienfaiteur Martin Bouygues, « au nom des familles françaises ».
Provocateur, vos papiers !

Il me reste à remercier Serge Orru qui m’avait incité, dès la création de Planète Attitude, à exprimer ici mon modeste point de vue écosophique (et donc ipso facto anti-capitaliste). D’autres ont estimé que je sévissais et que ma vision n’était pas celle politiquement correcte. C’était à prévoir.
Merci à mes presque 2000 amis qui reporteront peut-être leur « amitié » sur un discours moins indigeste que le mien, du moins pour le Panda, visiblement devenu Bisounours de peluche.
Et finalement, si j’écris pour me taire, j’écris aussi pour vous.
Le WWF doit plaire, et je le comprends très bien. L’œuvre du WWF est incontournable. Ces petites luttes intestines et quelques dérapages ne sauraient entamer la reconnaissance de son action. Reste à savoir si l’argent a une odeur. « Bien sûr l`argent n`a pas d’odeur, mais pas d’odeur me monte au nez. » Encore mon petit Brel illustré. Je souffre décidemment de la culture des chaumières.

Ceux qui ne me renient pas, peuvent acquérir mes derniers titres. Cela ne me rapporte strictement rien, chaque éditeur ayant sa recette pour justifier son non-paiement des droits aux petits auteurs (autre dossier scabreux), mais vendre (un peu…), c’est au moins l’assurance de ne pas être condamné à FERMER SA GUEULE.

Ma planète s’appelle inquiétude.
Allez, et banzaï !!

Écologisme :
Faire des enfants tue. Éloge de la dénatalité
http://www.amazon.fr/Faire-Enfants-Surpopulation-Tarrier-Michel/dp/…
Nous, peuple dernier. Survivre sera bientôt un luxe
http://www.amazon.fr/Nous-Peuple-Dernier-Survivre-Bientot/dp/229610…
Écologie :
Les Papillons du Maroc. Guide d’identification et de bio-indication. Préface de Serge Orru
http://www.amazon.fr/Papillons-jour-Maroc-didentification-bio-indic…
Un désert plein de vie. Carnets de voyages naturalistes au Maroc saharien. Co-auteur Michel Aymerich. Préface de Serge Orru.
http://www.amazon.fr/Desert-Carnets-Voyages-Naturalistes-Saharien/d…

Que croient-ils, les écocrates, qu’ils ont inventé l’écoconscience, alors qu’ils n’ont fait que de se l’approprier ?
http://dj.joss.free.fr/gueule/go.htm

Il restera un beau souvenir :
http://www.youtube.com/watch?v=iUqIG3vjr9M

Ceci n’a évidemment rien à voir :
ht//www.dailymotion.com/video/x1wqp_le-jour-se-leve-1939_television

NB sans aucun mea culpa : Que certains ne viennent pas me reprocher d’avoir, moi aussi, succomber à la tentation censoriale lorsque j’en vins à devoir fermer mon site Alerte-Maroc-Nature. J’avais pris alors soin de prévenir moult fois les participants qui transfiguraient un forum voué aux écosystèmes du Maroc en plateforme de prêche coranique. Le Livre et ses sourates ne constituant pas, pour tout darwinien, une source de références biologiques, Alerte-Nature-Maroc perdit tout son sens. Fusse le cas de l’entièreté du groupe Démographie responsable, ou seulement de deux ou trois de ses participants qu’il convenait justement de radier ? C’est en ce sens que j’avais aimablement interpellé Jacques-Olivier Barthes qui, je ne sais pourquoi, me referma sur la gueule la porte de notre groupe.

(*)

Repères : aurevoir

Posté par Michel Tarrier le 2 février 2010 à 11 00