– la marée humaine

Posted on 1 mars 2011

0


Mail envoyé par Michel Tarrier le 8 avril 2009

LA MARÉE HUMAINE & LE TABOU DÉMOGRAPHIQUE

En 5 minutes, il naît 67 enfants aux États-Unis, 274 en Chine, 395 en Inde, etc.

« Pendant que vous lisez cette phrase, onze enfants naissent sur cette Terre. Pendant le même temps cinq personnes meurent. Ces six vivants supplémentaires en quelques secondes représentent pour l’humanité le plus grand danger qui l’ait jamais menacée depuis qu’elle existe : le surpeuplement.

Il a fallu des millénaires à l’humanité pour atteindre son importance actuelle : 3,5 milliards.
Dans trente ans, elle l’aura doublée : 7 milliards.
La funeste trinité du surpeuplement, famine, misère, chômage, divisera demain le monde en deux camps ennemis. C’est la nouvelle fin du monde qui nous est promise. »

L’Express nº 958 du 17 novembre 1969

Objecteurs de naissances : “Alertez les bébés !”

« Pour un enfant de réussi, on en trouve cent de bâclés. Les bâclés prennent ensuite le pouvoir et voici le résultat. Ne vous vengez pas sur vos enfants de la pire vacherie que vous ont faite vos parents : vous faire naître. »

Bernard WERBER

Chers 12078 lecteurs,

Que s’est-il passé depuis la parution du livre FAIRE DES ENFANTS TUE … ?

Pas grand-chose : le système est bien verrouillé, la droite comme la gauche, les chrétiens comme les socialistes ont leurs folles raisons de vouloir faire de la Terre une fourmilière humaine malheureuse, invivable, exsangue de beauté écologique et de ressources, en proie aux guerres et aux famines. Ainsi, bien que lucide, le message antinataliste est jugé irrecevable par la pensée unique. La France s’enorgueillit même d’être le premier pays européen reproducteur. En pleine crise, avec 50 millions de chômeurs de plus pour 2009, on comprend mal !

Un livre plait, c’est NO KID, quarante raison de ne pas avoir d’enfant, de Corinne Maier. Il y est question des nuisances qu’implique l’enfant au sein du couple, nullement du futur planétaire. Tout au contraire et bien que l’aspect pamphlétaire ait fait monter au créneau certains vertueux qui ne l’ont pas lu, mon livre prétend que la meilleure façon d’aimer les enfants, c’est de ne pas en faire, ou de n’en faire qu’un ou deux, voire de se préoccuper de ceux déjà si malheureux qui peuplent les pays du Sud.

Quelques repères :

Un récent article dans la revue Philosophie (Pourquoi fait-on des enfants ?) ne fait que survoler les vraies causes de ne pas en faire et s’appesantit sur l’aspect nombriliste du couple procréateur. Comme si les parents ne décident de ne donner naissance qu’à un bébé, sorte de peluche, qui ne deviendra jamais un adulte dans un monde qui s’assombrit chaque jour un peu plus. C’est bien là le comble de l’égoïsme qui triomphe, ce qui, dans le monde que l’on sait, est lamentablement normal.

Fin 2008, une association antinataliste s’est crée sous le nom de démographie responsable :

http://www.demographie-responsable.org:80/

Ses affiches éloquentes couvrent fréquemment certaines rues des quartiers les plus prolifiques de Paris.

Dans un supplément, Le Monde du 10 janvier 2009 posait la question : Sommes-nous trop nombreux ?

Dans le numéro de février 2009, Faire des enfants tue reçoit les éloges de la revue Psychologies :

http://www.psychologies.com/livres.cfm/livre/5310/Michel-et-Daisy-T…

Dans une interview de la revue Science et Vie d’avril 2009, Pierre-Henri GOUYON, généticien et professeur à l’école polytechnique et du Muséum d’histoire naturelle de Paris, déclarait : « Le scénario optimiste de la disparition des humains de la Terre : ils deviendraient assez riches pour ne plus faire d’enfants que par désir et descendraient au-dessous de la barre des deux enfants par femme, ce qui conduirait l’espèce vers l’extinction, sans souffrance pour les individus. Le scénario pessimiste : les conditions écologiques ne permettraient plus l’existence de cette espèce ».

http://nonparents.skynetblogs.be:80/

« Vous n’avez pas d’enfant ? Soyez-en fier ! Que cette absence de progéniture résulte d’un choix ou d’une fatalité, vous n’imaginez pas quel précieux service votre stérilité rend à l’humanité ! »

Le tabou démographique tient bon !

La plupart des tabous ont été vaincus, sauf un : celui-là !
La surpopulation humaine est l’ultime vraie vérité qui dérange, à tel point qu’il est même estimé outrageant de poser la question : sommes-nous trop nombreux ?
Les reportages, les articles projetés ou réalisés sur ce sujet, par des journalistes se pensant libres, ont pour la plupart été censurés et privés de diffusion.

« Croissez et multipliez, et remplissez la Terre » (Genèse 9,1). La population humaine d’alors n’était que de quelques millions ! Nous sommes quasiment 7 milliards, donc, c’est fait ! Et même si l’on nous assure que la planète bleue (ou ce qui en reste) pourrait nourrir jusqu’à 12 milliards d’humains : et après ? Pourquoi donc se voiler la face ?

http://www.amazon.fr/Faire-Enfants-Surpopulation-Tarrier-Michel/dp/…

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1494.php

Yves Cochet, Pour la grève du troisième ventre :

http://www.liberation.fr/societe/0102560404-reaction-sur-yves-coche…