– les charognards climatiques, un opportunisme qu’on attendait pas

Posted on 28 février 2011

0


Billet posté par Michel Tarrier, le 3 septembre 2009

LES CHAROGNARDS CLIMATIQUES : AREVA ET LES RESTES DU MONDE

Quand la fonte du permafrost surchauffe la demande…
L’inimaginable opportunisme du capitalisme-rongeur : la planète est en péril (nous dit-on…) mais les « arévistes » se frottent déjà les mains devant le dégel de l’Arctique.

Certaines émissions de télévision accomplissent peut-être un travail plus utile et subversif qu’on ne le croit. C’est alors en filigrane, entre les lignes, décodable si l’on est un peu attentif. Ce pourrait être le cas des productions Thalassa, dont je me méfie néanmoins en raison d’une approche insensible de la pêche, par exemple de la pêche au gros. Je ne considère pas les poissons comme des légumes.
J’étais donc vautré devant un meuble qui se nomme télévision, le seul meuble qu’il nous soit donné de regarder toute une vie. Dans la lucarne : Faut pas rêver…, c’est le moins que l’on puisse dire. Et de nous montrer pour la énième fois les effets du changement climatique sur le permafrost du Grand Nord, canadien cette fois, pour nous enseigner (innocemment ?) que le désastre du réchauffement ne fait pas et ne fera pas le malheur de tout le monde, vu – par exemple – l’empressement incroyable et les investissements incommensurables de la transnationale française AREVA sur ces régions enfin libérées de leur gel et dont on va pouvoir exploiter, séance tenante ou presque, non seulement le pétrole, le gaz, l’or, le diamant, mais en l’occurrence l’uranium.

Dans un chaleureux esprit de coopération, le gouvernement canadien (qui n’en rate pas une) dépêche dans ces villages Inuits du bout du monde des unités de policiers que ces autochtones n’avaient jamais eus « la chance » de voir. Il convient de protéger les populations. De les protéger contre eux-mêmes ! Car voici que les territoires qui leurs avaient été négligemment désignés comme restes et lots de compensation, une fois dégelés, s’avèrent regorger de richesses souterraines et devenir soudain le point de mire des puissants groupes d’exploitation minière. Il n’est cependant pas évident que les Inuits se résignent à renoncer à leurs terres. Il faudra donc faire passer le message “démocratique” du désintéressement des autochtones chaque fois plus pauvres, démunis et tenus en respect, au profit de l’enrichissement sans fin des puissants colons mondialistes. Nous sommes, en effet, entrés de plain-pied dans le siècle du partage équitable, imposé par l’ordre mondial !! Uniformes et drapeaux doivent donc rafraichir les mémoires patriotiques et préparer le tapis rouge pour les compagnies capitalistes, dont AREVA est la première en lices.

http://www.liberation.fr/evenement/0101108535-le-grenier-a-uranium-…
http://www.areva.com/servlet/understand/ouroperations/photosofthewe…

Le réchauffement climatique semble bien induire un remodelage géopolitique des régions arctiques. AREVA fait main basse sur les restes de la planète. Le capitalisme, sans nulle équivoque coupable des effets du réchauffement qu’il vilipende lui-même, va maintenant s’en nourrir, s’en repaître jusqu’à la lie. Tout en nous faisant accroire à la légende du développement durable, tout en faisant miroiter de dérisoires énergies douces pour envelopper le redoutable nucléaire. Après l’invention de la destruction, voici le temps de la curée, d’une lutte acharnée pour l’appropriation des restes. Dans son plan futur, AREVA cherche une seconde planète. En attendant, masqué des nouveaux mythes soutirés à l’écologisme, ce type de compagnie éhontée répand la terreur sur tous les continents, et les contrats à signer affluent sous la plume de notre impérieux Président.

Par nos comportements vertueux, préparons-nous tous ensemble et en douceur à l’épuisement progressif et inéluctable des ressources !
Contribuons à la taxe-carbone puisque ce qui est économisé d’un coté est toujours transféré ailleurs !
Y’a-t’il des négationnistes du réchauffement chez AREVA ? En l’occurrence, ca ne risque pas !
Et chapeau le Canada : exploitation effrénée des sables bitumineux enfouis sous la forêt boréale et maintenant sus aux restes offerts par le chaos climatique !

AREVA, des dossiers pourris dans l’Hexagone :
http://www.dailymotion.com/related/x3vghd/video/x8cnzw_uranium-le-s…
Et un peu partout :
http://www.alternatives-economiques.fr/areva—l-afrique-irradiee_f…
http://www.france24.com/fr/20090327-uranium-niger-areva-visite-sark…
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAJA2518p046-047.xml1/
http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=42705
http://areva.niger.free.fr/index.php?Revue-de-presse
http://www.dailymotion.com/video/x7nfgz_la-veritee-sur-la-cogema-et…
http://www.dailymotion.com/video/x3vghd_areva-contamine-le-nordnige…
http://www.dailymotion.com/video/x7tilh_areva-contre-les-touaregs_news
http://www.dailymotion.com/video/x9nqdd_reportage-mine-dor-soudan-a…

Jolie pub
http://www.youtube.com/watch?v=E3B__ovj2jU

Belle promo perso
Anne Lauvergeon, présidente du directoire d’AREVA, a commis quelques livres pour nous convaincre que le nucléaire est l’incontournable source d’énergie puisque sans CO2. La troisième révolution énergétique, son dernier, imposé par tous les médias, est un best-seller… « C’est au nom d’une fibre écologique clairement revendiquée qu’Atomic Anne, comme la surnomme la presse américaine, explique le rôle décisif que le nucléaire est appelé à jouer dans la troisième révolution énergétique qui s’amorce ». Eu égard aux moyens utilisés, personne n’en doute !

Quittez l’EDF !
http://www.youtube.com/watch?v=gOmS322vRFY

Et pour terminer, voici une bonne nouvelle pour les charognards climatiques : l’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la Terre dans son ensemble…
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/environnement/20090902.OB…

(Michel Tarrier)
___________________________________________________________
Michel R. TARRIER
tarrieri@wanadoo.es / tarrierster@gmail.com

http://users.skynet.be/jdelacre/2050/unedelecologie.html
http://web.mac.com/jdelacre/Enfants/enfants.html

“L’obligation de subir nous donne le droit de savoir” (Jean Rostand).

 

Advertisements